Les grandes tendances du retail passées au crible

A l’occasion de Paris Retail Week, qui se déroulera du 28 au 30 septembre 2021 à Paris, le salon s’est associé avec Havas Paris pour vous offrir une nouvelle étude des tendances retail.

De la France à la Chine en passant par les Etats-Unis, l’étude réalisée par Havas Paris met en lumière les besoins et les attentes des consommateurs face au marché d’aujourd’hui.

Le Covid-19 un accélérateur de prise de conscience

Si l’avant pandémie avait vu les habitudes des consommateurs commencer à changer et à se diriger vers la consommation responsable, éthique et saine, la crise du Covid 19 ne marque pas une nouvelle époque mais l’accélération de la précédente avec des positions qui se durcissent et des avis plus tranchés. 58% des consommateurs estiment que la pandémie aura un impact positif sur notre manière de consommer.

Une volonté de consommer local…

Bien avant la crise sanitaire, le besoin de consommer local avait commencé à se faire entendre. Avec le confinement, le consommateur a pleinement pris conscience de l’importance des producteurs et des commerces de proximité, avec pour conséquence le besoin de les préserver.
Si 92% des consommateurs français sont prêts à consommer plus de produits locaux qu’avant, 68% estiment néanmoins qu’ils restent plus chers que les grandes marques.

…mais un grand besoin d’immédiateté

La rapidité d’accès au produit est devenue en quelques années une composante déterminante de l’offre. Que ce soit pour les produits frais, les produits électroniques ou encore la mode, la mise à disposition rapide fait la différence. Mais quid alors de l’impact sur la planète et les conditions de travail ? Peu d’acteurs agissent concrètement pour les livraisons responsables et décarbonées. L’étude souligne qu’une solution consisterait à responsabiliser les consommateurs avec une majoration de prix ou une compensation écologique en fonction du degré d’urgence, mais seront-ils prêts à en payer le prix ? 52% ne sont pas prêts ! Et, même, 73% sont favorables à changer de marque pour un produit équivalent si sa disponibilité est plus rapide.

Fini la fidélité à une marque

Avides d’essayer des nouveautés le consommateur semble de moins en moins fidèles à une marque (10% seulement le revendique) pour être fidèle à ses propres valeurs. Les marques et les enseignes explorent donc de nouvelles voies : fidélité transactionnelle, développement de la personnalisation et mise en place du sur mesure. On peut citer la marque L’Occitane qui a présenté un appareil conçu avec Rowenta dont l’objectif est d’arriver à avoir son produit cosmétique sur mesure et répondant à son propre besoin. Ou encore le projet de restaurant Sushi Singularity de Tokyo (Open-Meal) qui pousse le concept encore plus loin : pour y manger, vous devrez vous munir d’échantillons biologiques qui permettront aux chefs de vous concocter un menu sushis basé sur vos besoins physiologiques !

L’arrivée du marketing de déconsommation

La fast consommation serait-elle sur le déclin ? Les marques, face à la crise du Covid, ont tenté d’anticiper ce phénomène et d’en tirer parti pour se mettre au diapason des aspirations du consommateur. Certaines ont alors fait leur mea culpa et ont raconté les erreurs commises (Carrefour, par exemple, qui reconnait que l’hyperconsommation est à bout de souffle et que l’avenir réside dans la qualité et la proximité) ; d’autres, en revanche, ont joué sur nos peur en proposant une vision cataclysmique du monde de demain, dans l’optique de… vendre plus !

Le néo discount fait sa révolution

Si le consommateur regarde vers une consommation responsable pour mieux et moins consommer, le discount s’immisce et séduit aussi de plus en plus. Prix attractifs, très bas, pour acheter un gadget dernier cri (mais sans considération aucune de la qualité, voir des standards RSE). Le sondage est éloquent : 55% des consommateurs estiment que leur pouvoir d’achat est en baisse ; et 74% estiment que réussir à faire de bonnes affaires en trouvant des produits bon marché est un de leurs plaisirs dans le shopping ; 61% renchérissent en déclarant aimer aller dans un magasin où ils ont l’impression qu’ils peuvent tout s’offrir…

a

Magazine made for you.

Featured:

Aucun résultat trouvé pour cette recherche.

Elsewhere: